Avec ses 14 nominations aux Oscars, La La Land, réalisé par Damien Chazelle avec en tête d’affiche Emma Stone et Ryan Gosling semble promis à un destin digne des plus grands films. Il marche même sur les traces du Titanic de James Cameron, lui aussi couvert de gloire aux Oscars il y a 20 ans de cela, en 1997. Intrigué par ce succès critique, je me devais de mener l’enquête et de découvrir si oui ou non, La La Land était un grand film. Verdict ?

Dès les premières secondes du film, le ton est donné. La première séquence du film s’ouvre de manière grandiose et nous propose un magnifique plan séquence sur une bretelle d’autoroute de Los Angeles, qui mêle une chanson entraînante dont on reparlera plus tard et une mise en scène soignée et travaillée.

À travers le parcours de Mia (Emma Stone) et Sebastian (Ryan Gosling), c’est une vue sans concessions du monde d’Hollywood qui nous est offert par Damien Chazelle. Mia oscille entre les castings et son job de serveuse dans un café près des studios Warner Bros, tandis que Sebastian, pianiste talentueux, enchaîne les prestations dans des restaurants miteux. Les paillettes, la gloire, la richesse, toutes ses valeurs caractéristiques d’Hollywood auxquelles aspirent nos deux héros semblent à la fois très proches et très lointaines. Vont-ils finalement parvenir à y accéder ?

Mia et Sebastian, 2 destins qui se croisent au coeur de l’Usine à rêve.

Tout au long du film, c’est à travers le parcours de nos deux héros que l’on constate le paradoxe hollywoodien. L’Usine à rêves peut très vite produire un cauchemar et cette ambivalence se retrouve parfaitement dans La La Land, où des stars sont au sommet pendant que des apprentis acteurs ne trouvent jamais le chemin de la gloire. Les amoureux du cinéma prendront d’ailleurs plaisir à repérer toutes les références à l’âge d’or du cinéma hollywoodien glissées par Damien Chazelle, qui fait de son La La Land une véritable lettre d’amour à ce monde si particulier.

Nominés dans les catégories de meilleur actrice et de meilleur acteur pour leurs rôles dans La La Land, Ryan Gosling et Emma Stone sont grandioses. Des mois de préparations leur ont permis de chanter et de danser et, dans le cas de Ryan Gosling, de jouer du piano pour rendre leurs rôles plus crédibles. Cette implication sera, je l’espère, fortement récompensée lors de la cérémonie des Oscars le 27 février prochain. Les deux acteurs ont une alchimie à part, qui renforce sans doute la beauté et la sincérité de leur histoire d’amour.

La bande originale du film est elle aussi magistrale. Dès la première scène du film, « Another Day of Sun » vous en mettra plein les oreilles et vous restera dans la tête bien longtemps, tout comme le reste des thèmes musicaux du film. Une de mes craintes en allant voir ce film était de m’ennuyer devant le spectacle proposé, voire de trouver les chorégraphies clichées et sans inspiration. Rien de tout cela ne s’est produit avec La La Land.

Sebastian (Ryan Gosling) tiraillé entre classique et modernité.

La La Land introduit également une réflexion passionnante avec le personnage de Sebastian, qui semble tiraillé entre son amour pour le jazz traditionnel et le pragmatisme qui voudrait voir ce genre musical évoluer ou disparaître à jamais. Je me suis d’ailleurs mis pendant le film à repenser à la célèbre règle de Barney Stinson dans How I Met Your Mother : « New is always Better ». Cet adage peut-il s’appliquer à tout ? Ce qui est nouveau est-il forcément meilleur que tout ce qui a existé ? À vous de vous forger votre propre opinion lors du visionnage du film. La La Land n’est pas une simple comédie musicale sans réflexion. Le film ouvre des débats, interpelle le spectateur, l’émerveille, le divertit… Mais surtout, à aucun moment il n’ennuie.

 

 

Critique de La La Land : Hollywood dans toute sa splendeur
Avec La La Land, l'année 2017 démarre sur les chapeaux de roue. Brillant, émouvant et intense, le film de Damien Chazelle est un vibrant hommage au monde d'Hollywood. Un vrai chef d'œuvre que vous ne pouvez décemment pas rater !
J'ai aimé
  • Hollywood, pour le meilleur et pour le pire.
  • Ryan Gosling et Emma Stone épatants.
  • Un film plein d'émotions.
Je n'ai pas aimé
  • Hmm...
  • Attendez, laissez-moi réfléchir...
  • Bah non en fait, tout est parfait.
5.0Note Finale
Note des lecteurs: (4 Votes)

A propos de l'auteur

Etudiant en M2 à Audencia Sciencescom et rédacteur à la croisée des univers ludiques. Les univers numériques composent 70% de ma plume, à vous de découvrir le reste...

Articles similaires