Zoom sur le site de microblogging.

Je me suis décidé à écrire un article sur Twitter hier, pendant que je fermais pour la énième et sans doute dernière fois mon compte Facebook. Alors que je m’apprête à atteindre le cap symbolique des 1000 tweets, il me semble judicieux de vous parler de mon expérience par rapport à ce réseau social qui m’a, pour être honnête, agréablement surpris.

Twitter, c’est 140 caractères pour décrire ce que l’on ressent, ce qui nous passe par la tête et que l’on a envie d’exprimer. A vous de tirer au mieux parti de votre tweet pour attirer, captiver et intéresser d’éventuels abonnés. Plus que jamais, c’est votre qualité d’expression, la pertinence et l’intérêt de votre tweet qui sera jugé. Soyez intéressant, et les gens vous suivrons. Raconter dans un orthographe approximatif que vous kiffer  » tro tro votre chéri d’amour, et que lui et vous c’est pour la viiie <3 <3 <3″ et vous passerez aux oubliettes.

Pour intéresser les utilisateurs de Twitter et les convaincre de vous suivre, il vous faudra utiliser au mieux les différents outils que le réseau social met à votre disposition. Celui qui m’a vraiment marqué et convaincu est le hashtag. Un exemple tiré de l’un de mes tweets:

Le Xbox Live devient gratuit pour la bonne cause bit.ly/Mw86ts #RightToPlay #Xbox
— Mister Solidus (@MrSolidus) Juin 16, 2012

Dans ce tweet, vous voyez le signe « # » juste devant le mot Xbox et les mots Right To Play. En créant ces hashtags, je vais permettre à mon tweet d’être répertorié dans une base de données. De cette manière, un autre utilisateur qui a lui aussi crée un hashtag se rapportant à la Xbox pourra retrouver mon tweet et tous ceux qui comportent le même hashtag.

Voici un exemple tiré de mon expérience personnelle. Il y a quelques jours, je suivais comme beaucoup de personnes les conférences de Sony, de Microsoft et de Nintendo lors de l’E3 2012. Au fil de la conférence de Sony, je signais mes tweet avec le hashtag #SonyE3 . Cela permettait aux autres personnes qui suivaient la conférence de Sony de trouver mon tweet, ainsi que de nombreux autres qui traitaient le même sujet !

Le hashtag est un formidable outil. Il permet de rassembler les personnes qui ont un centre d’intérêt commun, et de les mettre en contact les uns avec les autres. C’est un formidable moyen de communication pour échanger, débattre, partager. Les jeux vidéos, le sport, le cinéma, la musique… De nombreuses communautés se sont crées grâce à Twitter.

Vous pouvez aussi « retweetter » un contenu qui vous parait pertinent à vos propre abonnés, ce qui est une autre manière de partager et de communiquer.

Qui plus est, si après vous être abonné à une personne, vous jugez que ce qu’il est dit est ennuyeux voire carrément choquant, vous pouvez vous désabonner en un clic ! C’est pratique et surtout beaucoup moins agressif que la suppression d’un « ami » sur Facebook.

De plus, je trouve que Twitter pousse beaucoup moins l’utilisateur à dévoiler chaque parcelle de sa vie privée que Facebook. Twitter se fiche de savoir qui sont vos sœurs et frères, avec qui vous êtes en couple, ce que vous aimez, quelles sont vos films préférés… Si ce que vous dites est intéressant et instructif, les gens voudront vous suivre. Mais dans la cas contraire, les choses se compliquent… Twitter est impitoyable !

Ce qui est mis en avant sur Facebook, ce sont souvent les photos. Le voyeurisme devient la routine, espionner ses « amis » une habitude malsaine. Sur Twitter, ce sont les 140 caractères que comportent le tweet qui sont observés et jugés. Et c’est pour le mieux croyez-moi ! Pour synthétiser de manière grossière, là ou Facebook met en avant du contenu superficiel et sans intérêt, Twitter réplique et propose du contenu intéressant, constructif. Bien sur, Twitter comporte lui aussi des utilisateurs dont le profil vous semblera dénué d’intérêt. Mais c’est à vous de vous constituez une communauté qui vous ressemble, et avec qui vous prendrez du plaisir à échanger.

Le mieux est encore de l’expérimenter ! Rien ne vous interdit d’utiliser Twitter et Facebook de manière simultanée et de profiter des avantages de chacun de ces réseaux sociaux, ce serait même l’idéal. Par exemple, utiliser Facebook avec votre cercle d’amis intime, et utiliser Twitter pour discuter de vos centres d’intérêts et vous faire de nouvelles connaissances !

Sur ce, je vous dis de profiter de la vie, et on se retrouve très vite pour un nouvel article 🙂

A propos de l'auteur

Etudiant en M2 à Audencia Sciencescom et rédacteur à la croisée des univers ludiques. Les univers numériques composent 70% de ma plume, à vous de découvrir le reste...

Articles similaires