Ah, qu’est-ce que j’aime le jeu vidéo !

Voilà ce que j’ai pensé après avoir achevé la saison 1 du jeu The Walking Dead, développé par le très talentueux studio Telltale Games. En effet, il y a des jeux qui sont clairement plus marquants que d’autres, et il y a quelques très rares jeux qui savent vous prendre aux tripes, vous retourner et vous chambouler comme jamais aucune autre oeuvre artistique ne pourra le faire. Et oui, je vous l’affirme, The Walking Dead fait définitivement parti de cette catégorie de jeux. L’univers de The Walking Dead, crée par Robert Kirkman et Tony Moore, se situe dans un contexte apocalyptique du à une épidémie ou les morts vivants sont désormais plus nombreux que les humains. Dans ce contexte difficile, Rick Grimes, le héros principal, tente de survivre et de trouver un refuge idéal pour son groupe de survivants.

the_walking_dead_v1_by_paranoidmedic-d5eenhs

L’adaptation de The Walking Dead par Telltale Games est totalement indpendante de celle de la série diffusée sur AMC.

J’ai découvert l’univers de The Walking Dead par l’intermédiaire de la série télévisée, qui est diffusée depuis 2010 et dont la 5ème saison est prévue en octobre prochain. Bien que cette série ne soit pas parfaite, j’ai très rapidement accroché à cet univers si particulier, ou la nécessité de la survie est primordiale, que cela soit face aux morts-vivants, mais aussi face aux hommes qui sont parfois plus dangereux que les morts qui reviennent à la vie…

Mais parlons ici de l’oeuvre de The Walking Dead qui m’a le plus marquée : le jeu vidéo The Walking Dead, développé par Telltale Games, et sorti le 24 avril 2012. Le jeu reprend l’univers de The Walking Dead en se concentrant sur le personnage de Lee Everett, un ancien professeur d’histoire qui est accusé de meurtre, et se voit conduire à la prison d’Atlanta au début du jeu. Mais alors que Lee se trouve dans une voiture de police, celle-ci va heurter un individu qui se trouve au bord de la route, provoquant un accident. Lee ne le sait pas encore, mais une épidémie ravageuse d’origine inconnue transforme les morts en zombies. Des zombies ou « Walkers » comme ils sont appelés dans l’univers de The Walking Dead, qui ont pour particularité d’avoir un goût prononcé pour la chair humaine… Bénéficiant soudain d’une seconde chance dans un monde transformé à jamais, Lee Everett va très vite faire la rencontre de Clémentine, une petite fille abandonnée dans une maison ou le héros trouvera temporairement refuge. Ainsi commencera vraiment l’aventure du jeu The Walking Dead, ou Lee et Clémentine tenteront de survivre à tout prix.

La relation entre Lee et Clementine est l'un des points forts de The Walking Dead.

La relation entre Lee et Clementine est l’un des points forts de The Walking Dead.

Le jeu The Walking Dead se décompose en 5 épisodes distincts, qui sont sortis séparément sous la forme de contenus téléchargeables, avant d’être regroupés ensemble dans une édition GOTY, accompagné du DLC 400 Days.

TellTale Games s’est approprié la licence The Walking Dead, et lui a rendu le plus bel hommage qu’un jeu vidéo puisse faire à une oeuvre. Il s’agit ici d’un jeu d’aventure sous la forme d’un point and click, le tout dans un univers graphique bâti grâce à travers la technologie du cell-shading. Bénéficiant d’une trame scénaristique totalement indépendante de celle du comic book et de la série, le jeu se concentre sur le personnage de Lee Everett et de Clémentine, qui vont être amené à rencontrer de nombreux autres survivants. Et dans le monde de The Walking Dead, chaque choix compte, c’est le moins que l’on puisse dire ! The Walking Dead teste nos limites, met à l’épreuve nos choix moraux avec un talent que je n’avais jusqu’alors jamais perçu dans un jeu vidéo. Qui choisirez-vous de sauver en cas d’extrême urgence ou deux de vos alliés seront en danger ? Serez-vous prêt à sacrifier une personne pour assurer le bien être de votre groupe ? Les décisions que l’on peut prendre dans The Walking Dead sont souvent décisives. De plus, ne croyez pas que vous pouvez prendre votre temps pour choisir… Car contrairement aux décisions que l’on peut faire dans la saga Mass Effect par exemple, un délai de quelques secondes seulement vous est accordé pour faire votre choix. Chacun des choix que vous ferez dans un épisode aura une répercussion dans la suite de votre aventure et conditionnera son déroulement futur. Ce système de jeu est tout simplement jouissif, et je me suis d’ailleurs amusé à refaire plusieurs fois l’aventure, afin de varier mes choix pour voir ce que cela changerait.

Dans un monde peuplé par les morts, il est vital de trouver des alliés fiables...

Dans un monde peuplé par les morts, il est vital de trouver des alliés fiables…

Dans The Walking Dead, bien que la fin du monde semble être arrivée et que les « walkers » dévorent tous les humains qui sont sur leur chemin, le jeu ne met que rarement l’action au premier plan. Comme cela a été dit précédemment, les choix et leur conséquences, ainsi que les relations humaines que l’on entretient avec les membres de son groupe sont primordiaux. Les relations de confiance s’écroulent beaucoup plus vite qu’elles ne se bâtissent, et il vous faudra choisir vos alliés avec précaution, sous peine d’en devoir très vite assumer les conséquences…

L’ambiance sonore de The Walking Dead est particulièrement soignéeet je suis très heureux d’avoir pu faire le jeu sur ma PS Vita, écouteurs dans les oreilles. Cela m’a permis de bénéficier d’une immersion renforcée dans un univers incroyablement soigné, et bénéficiant d’une direction artistique grandiose. Les quelques ralentissements que j’ai pu connaître sur ma console portable ne sont rien à côté de l’immense bonheur que m’a procuré cette aventure. Les personnages sont pour la plupart extrêmement captivants, et bénéficie d’un background soigné. Ajoutez à tous ces ingrédients une histoire ô combien captivante et un final riche en émotions, et vous obtenez une perle vidéoludique. On pourrait en parler pendant des heures, mais comme d’habitude, pour vous forger une opinion, le mieux à faire est tout simplement d’y jouer. Sinon, vous passeriez à côté de l’une des plus belles expériences qu’a à nous offrir la génération PS360, voit même toutes les générations confondues.

2 Réponses

  1. Alex Effect

    Clairement oui un jeu excellentissime ! Le meilleur de 2012 pour moi 🙂

    Mon chapitre préféré restera le 2, tellement marquant lors de la révélation, « la scène de l’escalier », et puis oui comme tu le dis le final du jeu … à tel point qu’à côté, l’actuelle saison 2 me parait parfois un peu fade 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.