Depuis son apparition dans Metal Gear Solid 2, le cas de Raiden n’a cessé de diviser la communauté des fans. D’un côté, on le juge anti-charismatique et de l’autre, on apprécie sa naïveté et sa fraîcheur.

Il faut dire que le choc a été non seulement brutal, mais aussi plutôt surprenant ! Rappel des faits (et spoiler alert): Après la première partie de l’aventure de MGS2 sur le Tanker, nous voila propulsé deux ans plus tard en pleine prise d’otage par un groupe terroriste d’une plate forme pétrolière (la Big Shell). Cependant, l’identité du personnage que l’on incarne pour cette nouvelle aventure reste longtemps inconnue… Jusqu’à ce que l’on aperçoive enfin le visage du bougre , qui n’est pas Solid Snake, mais Raiden !

Évidemment, la surprise laisse très vite place à une certaine déception (que j’ai moi-même ressentie…) tant je me retrouvais en manque de mon héros préféré. Bien évidemment, Solid Snake fera son apparition un peu plus tard, se faisait passer pour le Lieutenant Pliskin, ce qui m’a permis de soulager ma peine et surtout de comprendre les raisons qui avaient poussé Hideo Kojima à opérer un tel bouleversement.

Raiden est un personnage assez agaçant pour moi. Il parait tout le temps assez fébrile, ne croit en rien, et semble surtout assez lâche, quand il avoue lui-même que s’il le pouvait, il n’hésiterait pas à s’enfuir immédiatement. Il se cherche encore, n’a pas de volonté, n’a aucun idéal. Qui plus est, on apprend au début de l’aventure qu’il n’a aucune vraie expérience du combat, et qu’il serait plutôt un expert de la réalité virtuelle faisant son baptême du feu ( ce qui s’avérera être faux, car on découvre à la fin du jeu que Raiden avait combattu dès son enfance).

Raiden fera assez rapidement la connaissance de Snake, qui se cachera sous l’identité de Pliskin et assistera Raiden par Codec, lui donnant des informations et des conseils sur la manière de mener à bien ses différentes tâches. Et là, Solid Snake prend soudainement une autre dimension. A travers les yeux de Raiden, on peut apercevoir à quel point le héros emblématique de la saga dégage une aura légendaire, une confiance en soi inébranlable… C’est simple, Raiden admire Snake, et se montre parfois même jaloux de lui quand Rose, sa petite amie, lui avoue qu’elle le trouve cool.

solid-snake-et-raiden-dans-metal-gear-solid-2

Raiden fait véritablement figure de faire valoir de Solid Snake Dans Metal Gear Solid 2

Ainsi, le tour de passe-passe est accompli. On savait que Snake était un personnage charismatique, mais après avoir passé l’aventure dans la peau de Raiden, on arrive quasiment à l’élever au rang de légende vivante !

Plus on avance dans Metal Gear Solid 2, et plus on a l’impression que le personnage de Raiden n’a que pour but de faire briller Snake. Cependant je dois dire que je suis particulièrement heureux de l’évolution de Raiden dans Metal Gear Solid 4. Non pas que j’apprécie de voir sa vie personnelle voler en éclats et de le voir transformé en Ninja Cyborg, mais le personnage y gagne vraiment en profondeur et en charisme. On se prend d’affection pour la vie de misère qu’il a connu, de son enfance en tant que soldat en passant par sa vie d’errance et de solitude après avoir été victime d’expériences plus que tordues de la part des Patriotes. Il passe du statut d’apprenti et d’élève de Solid Snake dans MGS2 à celui d’ange gardien du héros vieillissant dans MGS4, n’hésitant pas à se mettre en danger pour que « Old Snake » puisse accomplir sa dernière mission.

Raiden devient le véritable ange gardien de Snake dans Metal Gear Solid 4

Cela aura pris du temps, mais Raiden aura finalement réussi à gagner en maturité et en charisme. Son ton posé et monotone dans MGS4 tranche radicalement avec ses accès de panique et de colère dans MGS2, et il dégage une certaine émotion lors de chacune de ses apparitions. Chapeau à Hideo Kojima et son équipe, qui ont réussi à redonner au blondinet de Metal Gear Solid 2 une toute nouvelle ampleur !

Mise à jour du 29/05/2013

Pourquoi faire une mise à jour de cet article ? Tout simplement car le personnage de Raiden a eu droit à un opus qui lui était spécialement consacré, j’ai nommé Metal Gear Rising Revengeance. il va être un peu dur pour moi de parler de ce nouveau Raiden version Platinium Games, tout simplement car je n’ai pas acheté le jeu, et je n’ai donc pas pu le finir. Ayant testé la démo, j’ai très rapidement été rebuté par le gameplay assez bourrin et le virage à 180 degré qu’opérait le personnage de Raiden. Non, je n’ai tout simplement pas pu jouer à Rising car, même si j’y mettais toute la volonté du monde, je ne pourrais pas tenir 5 minutes ! Malgré tout, le jeu semble avoir rencontré un succès et je me réjouis qu’il ai trouvé son public. D’ailleurs, je vous invite à laisser dans les commentaires ci-dessous vos impressions concernant l’histoire de Raiden dans Metal Gear Rising Revengeance si vous avez pu finir ce jeu ! Avez-vous apprécié le personnage de Raiden dans l’aventure ? La parole est à vous 🙂

A propos de l'auteur

Etudiant en M2 à Audencia Sciencescom et rédacteur à la croisée des univers ludiques. Les univers numériques composent 70% de ma plume, à vous de découvrir le reste...

Articles similaires

  • Raiden est un personnage avec une aura qui progresse au fil des jeux. Comme toi je ne l’ai pas trop aimé dans MGS2 mais dans MGRR je peux te dire qu’il choppe un charisme excellent, d’ailleurs tt le jeu possède des personnages intriguant. Raiden choppe le même goût pour la découpe que Olga ou Grey Fox auparavant. Et d’ailleurs je ne comprends pas vraiment le fait de reprocher à ce jeu un style totalement différent alors que cet esprit bourrin et sanguinolant à toujours existé ds l’esprit de Kojima. Platinium Games a juste développé cet « esprit »!

    🙂 très bon article mon cher 🙂

    • Merci pour le compliment !
      Et concernant Rising je ne reproche pas à Platinium Games d’avoir proposé un jeu de ce type, je dis juste que même en faisant tous les efforts du monde je pourrais vraiment pas y jouer ^^