Cet article contient des spoilers concernant Metal Gear Solid Portable OPS et Metal Gear Solid 4, vous êtes donc prévenus 🙂

Metal Gear Solid Portable OPS est-il un Metal Gear Solid incompris ? Parmi tous les Metal Gear Solid auxquels j’ai eu la chance de jouer, celui-ci est le seul que je n’ai pas pu terminer. Sur PSP, et plus récemment sur PS Vita, je m’y suis repris à deux fois, pensant que la force d’accomplir le chaînon manquant à mon aventure Metal Gear Solid me viendrait sur une console portable plus moderne. En vain.

MGS Portable OPS 2

Un système de gestion des troupes inédit dans la saga Metal Gear Solid.

Et pourtant, Metal Gear Solid Portable OPS avait de nombreux aspects qui m’intéressaient fortement ! Second opus dans la chronologie de la saga Metal Gear Solid, il aurait pu me permettre d’enfin comprendre la période de flou qui entourait Metal Gear Solid 3. Qu’était-il arrivé à Naked Snake après la mission vertueuse, qui aura vu la mort de son mentor (The Boss) et son attribution par le président des États-Unis du titre de Big Boss ? De quelle manière le Major Zero s’appropriera-t-il l’héritage des philosophes pour créer les Patriotes ? Portable OPS nous apporte les réponses à ces questions, et me laissera dans la bouche comme un arrière gout d’inachevé. J’ai bien évidemment pris connaissance du scénario détaillé du jeu, grâce à l’excellent livre de Pix’N Love consacré à la saga Metal Gear Solid et à son contexte, mais le plaisir n’est pas le même.

MGS Portable OPS 1

Les cinématiques sous forme de BD tranchent avec les cinématiques habituelles des MGS.

Cela est quelque chose qui m’est spécifique, mais je trouve que certains jeux ne sont pas faits pour être joués sur une console portable. Et déjà à l’époque, je ne pouvais pas m’imaginer jouer un Metal Gear Solid sur ce type de console. La maniabilité assez spéciale apportée par la PSP ne rend pas les choses plus simples et concernant l’immersion, cela me posait également problème. Ceci dit, l’épisode Peace Walker auquel j’ai pu jouer sur Xbox 360 n’est pas non plus très accessible, en témoigne les crises de nerfs que ma manette et ses joysticks ont endurés pendant l’aventure. Pour être honnête, je ne suis définitivement pas conquis à l’idée de proposer un Metal Gear Solid sur une console portable. Peut-être qu’un éventuel opus sur PS Vita me fera changer d’avis…

MGS Portable OPS 3

Le codec est de retour, mais les personnages restent muets…

Pourquoi Konami n’a-t-il pas décidé de nous offrir une version HD de Portable OPS dans Metal Gear Solid HD Collection, ou encore dans la fameuse Legacy Collection créée pour fêter les 25 ans de la saga ? Cela aurait permis aux nombreux fans (moi y compris) de découvrir ce véritable ovni de la saga Metal Gear Solid. Fort heureusement, Peace Walker n’a pas reçu le même « traitement de défaveur » que Portable OPS et a bénéficié d’un portage HD. Heureusement, car si cela avait été le cas, je serais passé à coté d’un Metal Gear Solid d’exception, au scénario aussi riche que primordial pour la compréhension de Metal Gear Solid 5. Car pour ceux qui l’ignorent encore, les événements de ce nouvel opus se dérouleront dans la foulée de Metal Gear Solid Peace Walker.

Je ne désespère pas de finir peut-être un jour Metal Gear Solid Portable OPS, si le courage et la force me viennent. Un jeu d’une saga aussi importante ne mérite-t-elle pas un peu d’acharnement et d’effort ?

A propos de l'auteur

Etudiant en M2 à Audencia Sciencescom et rédacteur à la croisée des univers ludiques. Les univers numériques composent 70% de ma plume, à vous de découvrir le reste...

Articles similaires