Jake Gillenhaal  vient d’entrer dans une autre galaxie avec le film Southpaw. C’est ce que je me suis dit hier en sortant de la salle de cinéma. Quelques heures plus tard, lorsque vient le moment de rédiger une critique de ce film, je le pense encore plus.. Traduit en français par La rage au ventre, ce film m’a étonnement surpris, d’autant plus que je ne connaissais rien du tout de Southpaw avant d’entrer dans la salle. J’ignorais même que le film allait parler de boxe, c’est dire ! Avant de rentrer plus en détail dans le scénario et de vous expliquer en quoi ce film est grandiose, je vais commencer par vous présenter son synopsis.

Le synopsis

Billy Hope, incarné par le phénomène Jake Gyllenhall, est un champion du monde de boxe qui a atteint les sommets de son sport. Marié et père d’une petite fille, il vit avec sa famille une existence des plus aisées jusqu’à ce qu’un drame terrible le plonge dans le chaos : sa femme sera en effet tuée lors d’une soirée, le laissant seul avec sa fille. Au fond du trou, Billy Hope va perdre la garde de sa fille, et va devoir lutter contre ses démons pour la récupérer.

Jake Gyllenhaal : une transformation impressionante

Voilà pour ce qui est du synopsis de Southpaw. Très vite dans le film, on remarque la relation particulière qui lie Billy Hope et sa femme. Ce socle familial tient parfaitement en équilibre, et l’on prend conscience de l’importance de la femme de Billy Hope dans ce cocon familial quand celle-ci va tragiquement perdre la vie au cours d’une rixe entre Billy Hope et Miguel Escobar, un autre boxeur. La prestation de Jake Gyllenhaal dans la descente aux enfers que va connaitre son personnage à l’écran est véritablement admirable. Il est dur de ne pas se sentir empathique envers le personnage de Billy Hope, mais il est aussi très dur de ne pas être admiratif envers l’acteur, qui s’est soumis à un entrainement intensif pour se mettre dans la peau d’un boxeur (l’acteur a pris 7 kilos de muscles). Cela se sent véritablement à l’écran et j’ai le plus grand respect pour ce type d’acteur, prêts à se donner corps et âme pour ne faire qu’un avec leur personnage.

Jake Gyllenhaal and Oona Laurence star in SOUTHPAW.

Une relation très forte unie Billy Hope et sa fille, Leila.

Jake Gyllenhaal et Forest Whitaker : le duo de choc

Southpaw me fait penser sous certains aspects au film Million Dollar Baby de Clint Eastwood. La tension dramatique de ces deux films de boxe est égale, même si les parcours de Billy Hope et de Maggie Fitzgerald ne sont pas les mêmes. En effet, dans Million Dollar baby, Maggie Fitzgerald est une boxeuse amatrice et c’est à l’apogée de sa carrière que qu’elle va connaitre un événement dramatique. Dans Southpaw en revanchec’est l’histoire d’une rédemption, d’une vengeance sur laquelle est construite le film. Autre similitude entre Million Dollar Baby et Southpaw, l’existence d’une relation forte entre le boxeur et son coach. Là ou les acteurs Hilary Swank et Clint Eastwood formaient un duo touchant à l’écran dans Million Dollar Baby, Jake Gyllenhaal et Forest Whitaker sont tout aussi marquants. Le caractère apaisé, tranquille de Forest Whitaker comble les élans de colère de Jake Gyllenhaal, dont le personnage Billy Hope est rempli d’amertume. Billy Hope et Titus Willis, le personnage incarné par Forest Whitaker, sont ainsi parfaitement complémentaires.

jake-gyllenhaal-southpaw-shirtless-1

Jake Gyllenhaal et Forest Whitaker: deux de mes acteurs préférés réunis à l’écran.

La bande son du film

Concernant la bande son du film, on retrouve le rappeur Eminem, qui était un temps pressenti pour incarner le rôle de Billy Hope. Son tube « Phenomenal » colle plutôt bien à la thématique du film, mais j’aimerai aborder ici l’un des gros points noirs du film qui n’en est pas vraiment un : le doublage français. Il est, par moment, assez ridicule, notamment celui du boxeur colombien Miguel Escobar. Celui-ci hérite en effet d’un accent hispanique immonde. Le doublage de la fille de Billy Hope est lui aussi assez décevant, mais il est souvent compliqué d’assurer le doublage d’enfants dans les films. Cette version française ne m’a pas du tout convaincu, et je ne peux que vous recommander de voir le film en version originale si vous le pouvez. Dans tous les cas, je vous recommande vivement le visionnage de ce film qui est un véritable coup de coeur pour ma part. J’espère que la performance de Jake Gyllenhaal lui vaudra une certaine reconnaissance de la part du milieu cinématographique, voir même un Oscar. Mais dans le fond peu importe les récompenses qu’il obtiendra, car personne ne pourra rester indifférent à la prestation de jake Gyllenhaal dans ce film, je vous le garanti. Si vous avez trouvé une critique éventuelle à faire à ce film, n’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires ci-dessous.

eminem-phenomenal_8546664-29940_1200x630

La chanson Phenomenal de Eminem colle parfaitement à l’ambiance du film.

Critique de Southpaw : We all believe in Hope
Au final, je n'ai rien à reprocher à "Southpaw". Prestation bluffante de Jake Gyllenhaal, qui forme un duo mémorable avec le grand Forest Whitaker. Seule ombre au tableau, une VF catastrophique par moments qui me donne envie d'aller revoir le film en VO. Foncez !
J'ai aimé
  • Jake Gyllenhaal, un rôle à oscar
  • Forest Whitaker, toujours aussi énorme
  • Un scénario passionnant et dramatique
Je n'ai pas aimé
  • Les doublages français, au secours...
5.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

A propos de l'auteur

Etudiant en M2 à Audencia Sciencescom et rédacteur à la croisée des univers ludiques. Les univers numériques composent 70% de ma plume, à vous de découvrir le reste...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.