Depuis l’apparition sur le marché de la téléphonie de l’Iphone, nombreuses sont les tentatives de la part de la concurrence afin de rivaliser avec le smartphone de la marque à la pomme croquée. Parmi ces concurrents, Android est sans conteste le plus dangereux et le plus à même de contester le véritable règne d’Apple. Que le match commence !

Android, le paradis des bidouilleurs

En effet, depuis son apparition sur le marché, les différentes versions d’Android ont toutes été déclinées en Rom alternatives. Mais qu’est-ce donc qu’une Rom, demanderont les plus novices d’entre nous ? Il s’agit d’une version d’un système d’exploitation qui va permettre le fonctionnement du portable. En flashant cette Rom, on peut modifier son système d’exploitation et y ajouter de nouvelles fonctionnalités, et pousser la personnalisation de son portable au maximum. Comme ROMs célèbres, on notera MIUI ou encore Cyanogen (j’espère que mes explications ne choqueront pas les plus connaisseurs…). Bref le Droid est très apprécié parmi les « bidouilleurs », qui ont ainsi le loisir de pouvoir modifier leurs téléphones et ainsi tirer parti de toute sa puissance. Même les constructeurs s’y sont mis, et chacun propose sa propre surcouche, afin de donner leurs propres touches aux smartphones qu’ils produisent. Parmi les plus connues, on pourra citer la surcouche de la marque HTC, baptisée Sense, ou encore celle de Samsung, aka TouchWiz.

iOS, le paradis de Mr Tout le monde

Je m’explique. iOS et par extension Apple, mise sur une qualité très simple pour faire le succès de son Iphone: la simplicité. Et pour cause, chaque fonction du téléphone doit être accessible facilement. Passer un appel, prendre une photo, envoyer un message ou encore écouter de la musique: tout doit se faire dans la simplicité et avec une ergonomie exemplaire. Adulé par certains, ce système est particulièrement critiqué par d’autres. Par exemple, le copié coller, fonction présente dans la plupart des téléphones comme le N95 de Nokia depuis des années a longtemps fait défaut à l’Iphone. De plus, le prix assez onéreux des smartphones d’Apple a souvent poussé à faire passer les possesseurs d’Iphone au rang de pigeons, prêts à acheter un téléphone pauvre en fonction pour un prix excessif.

Mais alors, qui est le grand gagnant ? Le verdict !

Pour ma part, le choix est fait. Apple sort grand vainqueur de ce match. Explications. Je suis tout simplement bluffé par la capacité d’Apple à rendre toutes les fonctions qui étaient jadis d’une grande complexité très faciles d’accès. Ce téléphone est tout simplement un plaisir à utiliser au quotidien. Alors certes les options de personnalisation sont moins poussées que sur les smartphones équipés d’Android, mais est-ce finalement un mal ? Je suis peut être vieux jeu, mais la personnalisation de mes icônes, ou encore de ma fenêtre de notification, cela ne me sert à rien. Ce que je veux, c’est de la stabilité, je ne veux pas flasher mon téléphone tous les jours pour ensuite avoir à restaurer tous mes contacts, mes messages… Cependant, je dois dire que certaines fonctions d’Android, comme la barre de notification (copiée plus tard par Apple…) sont très ergonomiques. Ce qui ne m’empêche pas d’être l’heureux propriétaire d’un HTC Desire, dont la surcouche HTC Sense est un véritable bonheur à l’usage. Mais que j’ai cependant dû flasher… Non pas par plaisir de geek, mais tout simplement car celui-ci m’a été fourni avec une horrible surcouche opérateur Orange, qui ralentissait globalement tout le fonctionnement du portable.

La parfaite conclusion serait de vous dire que le portable parfait, c’est celui qui vous plait !

N’hésitez pas à tester avant d’acheter, surtout un téléphone très cher. Il serait très fâcheux de vous rendre compte que votre acquisition ne vous plait pas après le passage à la caisse…

A propos de l'auteur

Etudiant en M2 à Audencia Sciencescom et rédacteur à la croisée des univers ludiques. Les univers numériques composent 70% de ma plume, à vous de découvrir le reste...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.